Vous êtes ici : Accueil :: Insignes :: Thématique :: Unités navigantes :: Bombardement :: NUC
Naviguez : Escadrille Escadron Escadre SSBS

BOMBARDEMENT STRATEGIQUE

DONT LA PIECE MAITRESSE AURA ETE
LE FABULEUX MIRAGE IV


Les forces aériennes stratégiques représentent une entité à part dans l'armée de l'air, Grand commandement opérationnel échappant à toutes les règles standard car contrôlé au plus haut niveau de l'état.
En 62 le CAS Cdt Aviation Stratégique repose sur les B26 du CIB 328 et des GB1/91 Gascogne et2/91 Guyenne rappatriés d'Oran à Cazaux et Mérignac ou sont stationnés les Vautours des EB 1/92 Bourgogne et 2/92 Aquitaine.
Il prépare l'avênement des FAS en 64 et sa montée opérationnelle très rapide en abordant toutes les techniques spécifiques à la pénétration nucléaire.
Les GB dissous en 62 et 63 réapparaîtront avec l'arrivée des premiers mirages IV qui donneront naissance à 9 escadrons de bombardement.
Pour affirmer la priorité de la mission sur toute autre, la flotte de ravitaillement en vol lui est directement subordonnée alors que les forces classiques en ont un besoin vital pour toutes les opérations et l'utilisent régulièrement si le plan de charge des FAS le permet.
Le niveau de sécurité au sein des forces est maximal gràce à des procédures très strictes, des personnels qui se plient à ces règles sans contrainte tant le concept de dissuasion sans faille est admis de tous.
L'Armée de l'air est la seule armée qui a eu l'honneur de mettre en oeuvre deux composantes. A chacune d'elle est attachée un succès technologique de la France avec le Mirage IV et les missiles sol sol balistiques.
Le Mirage 2000N viendra compléter en 88 les capacités en y ajoutant la pénétration tout temps à trés basse altitude alors que s'annoncait la disparition de la composante balistique.
Le Mirage IV tire ,lui, sa révérence comme bombardier nucléaire en 1996.


ESCADRES
Les Escadres ont toutes la même symbolique très forte de la main de fer tenant le glaive pour protéger la colombe de la paix.
Initialement chaque escadre possédait ses propres unites de ravitaillement en vol. En 76 elles sont regroupées au sein de la 93°ERV alors que les premieres dissolutions et réorganisations se poursuivent avec la modernisation du Mirage IV/A en IV/P.

ESCADRILLES
Très très peu d'escadrilles réalisées alors que chaque escadron a repris les traditions de deux escadrilles.
Quel dommage ! car il aurait été très agréable de voir ressurgir des escadrilles de la grande guerre telles la SAL 28 et la SPA 79 du 1/91.

ESCADRONS
9 escadrons seront crées. Ils ne possédaient pas beaucoup d'avions affectés pour un évident besoin de dispersion de nos forces.
Avec les différentes réorganisations liées à la modernisation et à la diminution de format apparaîtront les notions d'escadron léger ou lourd.
La fin de vie du M IV/P en tant que vecteur de bombardement a lieu à la dissolution de l'EB 2.91 BRETAGNE. Ne subsiste alors que l'ERS 1/91 GASCOGNE pour la reconnaissance stratégique, lui même dissout en 2005.
Dès lors seuls les escadrons de la 4°EC de Luxeuil assurent la mission de bombardement nucléaire.
Les escadrons de ravitaillement ne figurent pas dans ce tableau car ils ne sont pas unité de bombardement. A ce titre ils figurent dans le chapître soutien des forces.

SSBS
Le plus grand golf 18 trous du monde était situé sur le plateau d'ALBION. Pour bien montrer la spécificité nucléaire toute la BA 200 était FAS et obéissait aux règles de sécurité afférentes. La répartition des 18 silos dans la nature, commandés par 2 PCT justifiait la présence d'un Escadron d'Hélicoptères et d'un Escadron de Protection musclé pour surveiller et protéger l'ensemble.
Annoncée en 96 la désactivation des missiles du plateau d'Albion sera achevée en 1998 mettant fin à une belle aventure technologique et humaine.

Glossaire
Reduire le glossaire Fermer le glossaire

        .     A     B     C     D     E     G     H     I     J     L     M     N     P     S     U     V