Vous êtes ici : Accueil :: Insignes :: Thématique :: Unités opérationnelles
Naviguez : ASA CODO CONTR GENIE.INFRA MO Renseignement SECURITE SIC

UNITES OPERATIONNELLES

TOUTES LES SPECIALITES SANS LESQUELLES
LA MISSION NE SE FERAIT PAS


Le soutien opérationnel

S'il y a de nombreuses spécialités dans l'armée de l'air c'est parcequ'au delà des équipages et des mécanos il y a de nombreux métiers attachés au soutien opérationnel de la mission sans lesquels cette mission n'aurait pas lieu.
Au gré des évolutions de l'organisation des bases aériennes ces unités ont été rattachées qui au soutien, qui au moyen dit: "généraux, pers, ops, sécurité et protection, techniques... ". Ce n'est pas ce classement par subordination que j'ai choisi, mais celui par métier car c'est bien de la fonction opérationnelle dont on a besoin et c'est dans cet emploi opérationnel que s'est forgé pour chaque spécialité un état d'esprit particulier.

ARTILLERIE SOL-AIR
Les débuts sont un peu troubles avec une période charnière entre l'artillerie terre, les unités de défense contre avion et unités air difficile à définir ou tout du moins mal connue. Vous trouverez dans la section documentation un article de la RHA qui pourra vous éclaircir les idées sur le sujet avec une création officielle de l'Artillerie de l'Air en 1942.
Les insignes de cette spécialité sont assez faciles à classer avec des appellations stables sur des périodes données et une grande homogénéité dans la symbolique.

COMMANDOS DE L'AIR
Les Commandos de l'air, amicalement nommés nos chers COCOYES ont de quoi être fiers de leurs racines puisque, troupe parachutiste des FAFL ils ont donné naissance aux troupes parachutiste d'élite françaises. Ils sont regroupés aujourd'hui en Escadrons de protection sur chaque base et en trois CPA (Commandos Parachutistes de l'Air ). Chaque CPA est spécialisé dans une mission : le 10 en opérations spéciales, le 20 dans la MASA (Tireurs d'élite à bord des hélicos de surveillance aérienne) et le 30 dans la RESCO (Récupération des équipages au combat) à bord des hélicos de l'EH1/67.
Le collectionneur appreciera particulièrement la série des Gardes de l'Air dont les graphismes en plus d'être superbes retracent toutes les campagnes de ces unités, de l'Indo à l'Allemagne en passant par l'AFN. Les Compagnies de l'Air regroupent des insignes peu connus dont l'historique mérite d'être fouillé. Si d'aventure un des lecteurs de ce site avait un bon résumé de cet historique, c'est avec plaisir que je le publierai.

CONTROLE AERIEN
Une fonction incontournable du vol, celle qui peut nous ramener à la maison, mais qui, temps de paix oblige en oublie un peu le rôle tactique majeur qu'elle a eu en opération et qu'elle aurait encore aujourd'hui. L'AWACS donne un côté "velours" à la fonction et pourtant la guerre aérienne symétrique se gagnera là haut dans ses cabines de combat.
Le collectionneur associera les très riches séries de SMR, STR, SRI, SRG aux améliorations techniques du radar qui ont fait inexorablement rétrécir un réseau extrêmement maillé de sites pour le faire aboutir à quelques CDC.

GENIE DE L'AIR
Fonction totalement atypique dans l'organisation de l'Armée de l'Air puisque ces unités sont fournies par l'Armée de terre et mises pour emploi à notre profit. Ceci n'est pas récent puisque déjà en Indochine deux des trois compagnies du 76° Bataillon de Génie Légion étaient attachées à notre besoin !

MOYENS OPS BASE
Très peu d'unités reconnues sur base car toutes ces fonctions étaient communément regroupées sous le terme soutien opérationnel. La seule fonction identifiée est pourtant majeure dans notre métier puiqu'il s'agit de la Météo. Nous sommes la seule armée dont l'action peut en effet être réduite à néant de par le déchainement des éléments d'ou son importance.

RENSEIGNEMENT
C'est la génèse de l'Armée de l'Air car le développement de l'arme aérienne a eu lieu durant la première guerre pour observer le dispositif arrière de l'adversaire et deviner ses intentions en observant ses mouvements au profit des armes de mêlée.
Un siècle plus tard le besoin n'a pas disparu et si l'argentique a été remplacé par le numérique et l'observation par l'écoute électronique, le but est toujours de remonter l'ODB (Ordre De Bataille) adverse pour attaquer ses centres de gravité. C'est tout l'inverse du bombardement stratégique dont le rouleau compresseur est sensé tout détruire. Le renseignement c'est la première phase de la frappe chirurgicale, celle dont le rapport coût efficacité est la meilleure.

SECURITE_SSIS
Les POMPIERS, je leur dois un peu beaucoup la vie alors ce n'est pas moi, dont la carrière de pilote hélico a de plus consisté également à monter l'alerte pour sauver, qui vous dirai qu'ils interviennent peu. Une seule fois suffit.
Il faut au contraire une sacrée force de caractère pour s'entraîner durement toute la vie et se maintenir à un haut niveau opérationnel pour une mission à l'occurence peu élevée en sachant que le sacrifice ultime se trouve peut être au bout du chemin. Messieurs : chapeau bas et merci encore pour le 29 mai 1985 !
Quel dommage que le service historique ne vous ait jamais homologués vos insignes jusqu'à l'apparition d'un insigne générique.

TRANS_SIC
Le monstre, la pieuvre incontournable qui nous touche dans toutes les fonctions.
Les unités dites de transmission sont devenues fin des années 80 systèmes d'information et de commandement ce qui signifie bien que sans ces systèmes on ne commande pas donc que nous sommes inopérants. Pour des raisons d'économie d'échelle et de cohérence opérationnelle ces systèmes se sont interarmisés en 2005 avec la création de la DIRISI (Direction Interarmées des Réseaux d'Infrastructure et des Systèmes d'Information).
C'est pourquoi j'ai laissé une partie Air qui représente l'histoire des trans de l'origine à aujourd'hui et une partie interarmée qui réduite autrefois à la portion congrüe avec des participations Air restreintes est appelée aujourd'hui à se développer.

Glossaire
Reduire le glossaire Fermer le glossaire

        .     A     B     C     D     E     G     H     I     J     L     M     N     P     S     U     V