Vous êtes ici : Accueil :: 5.HISTOIRE :: NAISSANCE DES BASES
Naviguez : Remonter d'un niveau

Cette page est directement tirée du site officiel de l'ARMEE DE L'AIR
Pour tout savoir sur l'actualité de l'armée de l'air
consultez le site officiel en allant a la page suivante dans votre navigateur http://www.defense.dicod.defense.gouv.fr/sites/air/index.html

Aujourd'hui, les bases aériennes "font partie du décor". Leur création remonte à octobre 1933, les aviateurs appartenant auparavant à des régiments… Faire-part de naissance par le service historique de l'armée de l'air.

Pendant les premières années de son existence, l'aviation militaire doit adopter les principes d'organisation de l'armée de terre. Ce n'est qu'après son indépendance en 1933 que l'armée de l'air peut s'organiser en s'adaptant à la spécificité de ses missions. La création des bases aériennes représente à cet égard une étape essentielle.

Retour en arrière… Après la Première Guerre mondiale, les unités d'aviation sont regroupées en régiments qui comprennent un état-major, deux à trois groupes aériens à deux escadrilles, un centre de mobilisation et un parc avec sa compagnie d'ouvriers. Le parc est un établissement chargé des réparations du matériel technique. Il comprend, outre le commandement, des ateliers, des magasins, une section de transport, une section de phares et une école de spécialistes. Unité administrative complète, le régiment - incorporé dans des brigades aériennes - occupe un terrain ou aérodrome. Le terme base n'est pas employé, sauf dans l'aviation navale.Le ministère de l'Air est créé le 14 septembre 1928, date de nomination d'André Laurent-Eynac, premier ministre de l'Air. Il faut attendre le 1er avril 1933 pour qu'un décret interministériel fixe les principes généraux d'emploi et d'organisation de l'armée de l'air, donnant naissance officiellement à cette nouvelle armée.

Organisation nouvelle

Les régions aériennes au nombre de quatre en métropole - auxquelles il faut ajouter une cinquième en Afrique du Nord - sont créées. Parallèlement, une réorganisation des régiments est mise à l'étude. En effet, ces unités extrêmement lourdes constituent une charge excessive pour le commandement et leur organisation, calquée sur celle des régiments de l'armée de terre, ne répond plus aux spécificités des missions dévolues à l'armée de l'air.

Le ministre de l'Air, Pierre Cot, fait alors expérimenter dans plusieurs régiments une organisation nouvelle où le commandement des éléments mobiles est nettement séparé de celui des éléments fixes. Dans les formations choisies, le régiment est scindé en deux brigades. L'une d'elles est exclusivement composée d'escadres aériennes et l'autre comprend la base proprement dite, avec un centre d'instruction, un bataillon de dépôt et un parc.

L'expérimentation donne des résultats satisfaisants et le ministre décide alors d'étendre cette nouvelle organisation à toute l'armée de l'air par le décret du 18 octobre 1933. Les régions aériennes encadreront désormais des brigades ou demi-brigades, les unes comprenant les éléments mobiles - deux ou trois escadres - et les autres les éléments fixes appelés "bases" regroupant tous les moyens qui pourvoient aux besoins des escadres: services généraux, instruction, ravitaillement, administration et mobilisation.

Cette organisation est modifiée plusieurs fois par la suite, mais le principe de séparation des éléments mobiles et fixes perdure. L'armée de l'air s'est ainsi détachée définitivement des modèles organisationnels de l'armée de terre, pour adopter un mode de fonctionnement inspiré de la marine. Les bases deviennent les "ports" de l'aviation militaire.

 

Claude d'Abzac-Epezy
Service historique de l'armée de l'air

baniere

that' all folks ! !

Reduire le glossaire Fermer le glossaire

        .     A     B     C     D     E     G     H     I     J     L     M     N     P     S     U     V